OFFREZ DE L'ART

 

Offrez de l'art, offrez-vous de l'art, c'est plus original ...

 Anniversaire, mariage, départ à la retraite ou surprise, une œuvre d’art est un cadeau unique, authentique, original et pérenne.

Se faire plaisir en s'offrant une oeuvre est une évidence, un bonheur une façon d'affirmer ses goûts quels qu'ils soient : on découvre des talents, des expressions que l'on ne connaissait pas, on part à la conquête de ses propres émotions et on a l'audace de l'achat, résultat du lien qui se crée avec l'oeuvre.

C'est aussi l'occasion de sensibiliser l'autre - par la découverte d'une oeuvre originale, signée et certifiée par l'artiste - à ce monde si proche et si accessible.

Pour le prix d'une bouteille de bon vin, d'un beau bouquet de fleurs, d'un objet reproduit à 100 000 exemplaires par l'industrie, on offre une oeuvre d'artiste unique, expression de sa propre créativité et mémoire matérialisée de son univers personnel.

Sans parler du patrimoine artistique, financier et affectif, petit ou plus important, que représente l’acquisition d’œuvres au fil du temps…

 

 L'art, un loisir ?

Qu’est-ce que le loisir ? Selon le dictionnaire, c'est le temps dont on peut disposer en dehors de ses occupations ordinaires.

Et si l’art en faisait partie ?

La part du budget familial réservé en France aux loisirs est conséquente. Peut-on inviter le public à utiliser une infime partie de ce budget ?

Les artistes acceptent le plus souvent les règlements en plusieurs fois.

La philosophie de notre collectif d'artistes est de maintenir une sélection de qualité, la partie rentabilité commerciale est extrêmement réduite, afin que les artistes recueillent le maximun de gains de leurs ventes et que la part dédiée à la structure soit limitée au bon fonctionnement de celle-ci.

La présence de l’artiste est donc de plus en plus indispensable auprès du public.

Tania Caggini-Fournau. Présidente Fondatrice.

 

L'ACQUISITION PAR UN PARTICULIER

Les œuvres d'art bénéficient en droit français d'une fiscalité à la fois particulière et très intéressante. De l'achat à la revente, de la possession à la transmission, les objets d'art disposent d'un cadre juridique et fiscal national qui comporte des éléments qui rendent plus aisée la décision d’acquisition.

-     Exonération ISF : Les œuvres d'art ne sont pas assujetties à l'Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF).

-     Taxation avantageuse des plus-values : En cas de revente, le vendeur, s'il dispose d'une facture, peut opter soit pour la taxation forfaitaire de 5 %, soit pour l'application du régime général des plus-values (régime identique à celui des plus-values immobilières avec exonération au bout de 21 ans).

-     Transmission de patrimoine : Sous certaines conditions, les œuvres d'art peuvent être, en cas de succession, intégrées dans le forfait de 5 % des meubles meublants.

-     Dation en paiement : La loi Malraux permet aux propriétaires d'œuvres d'art d'acquitter certains impôts (ISF, droits de succession, droits de donation-partage) en proposant une œuvre d'art à l'Etat. Cette disposition est particulièrement intéressante dans la mesure où cette procédure est suspensive du paiement des droits.

 

L'ART ET L'ENTREPRISE

Le mécénat d’entreprise est accessible à toutes les entreprises quelle que soit sa forme juridique, des sociétés aux professions libérales.
Dans le cas d'achat d'œuvres d'artistes vivants, le but est de favoriser la création contemporaine, l'entreprise restant propriétaire de l'oeuvre
.L’art et l’entreprise
Le mécénat favorise l’ancrage d’une image toute autre qui permet se démarquer, se distinguer, donner une connotation dynamique et contemporaine, mettre en place des réseaux pérennes de communication entre l’Art, l’entreprise et son environnement.
 
Il entre non seulement dans le cadre de la valorisation de l’entreprise sur la projection de l’image institutionnelle, mais aussi dans le domaine marketing, commercial et évènementiel.
Pour des coûts certainement moindres par rapport à l’investissement de campagne de publicité : les acquisitions d’œuvres d’art originales d’artistes vivants, en effet, bénéficient d’une défiscalisation très avantageuse, Elles sont aujourd’hui admises en déduction du résultat imposable des entreprises.
Cette déduction qui est pratiquée par fractions égales pendant cinq ans au titre de l’exercice d’acquisition et des quatre années suivantes ne peut excéder au titre de chaque exercice la limite de 5 pour mille du chiffre d’affaires minorée du total des déductions mentionnées à l’article 238 bis AA du CGI, et doivent être affectées à un compte de réserve spéciale figurant au passif du bilan. L’œuvre est enregistrée en immobilisation et doit être exposée dans les locaux pendant 5 ans. (Article 238Bis AB du code général des impôts).
 
L’acquisition, avec cette défiscalisation, permet de réduire les impôts de l’entreprise et de constituer un patrimoine sûr et pérenne, au même titre que l’immobilier. D’autant qu’au fil des années, la côte de l’artiste a toutes les chances d’évoluer.

 Centre d'art contemporain

Horaires

De mai à octobre,

ouvert les vendredi, samedi et dimanche

de 14 h à 18 h

 

sur rendez-vous les autres jours au :

 06 80 01 57 53

 

La programmation des soirées et des manifestations est en ligne plusieurs jours à l'avance

 

 

 

Carré d’Arts Croisés

Les Hautes Claires

Dautres

24150 Mauzac et Grand Castang

06 80 01 57 53

www.carredartscroises.com

contact@carredartscroises.com

 

 Retouvez-nous sur Facebook :

www.facebook.com/carredartscroises

Le monde est dangereux à vivre non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
Albert Einstein

1879-1955