Sophie LOZAC’H

 

Photosculpteur

Sophie Lozac’h est née aux premiers jours du printemps, dans son regard rayonnent toujours cette curiosité vive de ces jours de renouveau. Après Paris, 20 à Cannes, elle vit aujourd’hui au bord d’un petit village médiéval de Dordogne. A 16 ans elle achètera son premier appareil photo : son rêve. Elle ne les quittera jamais, ni son rêve ni cette petite boite noire qui va, pour elle, va capturer la lumière et arrêter l’instant. A 21 ans, elle sera photographe professionnel en se lançant dans le reportage de sport à haut niveaux. Correspondante pour l’AFP et Reuters, elle travaille pour les plus grands journaux nationaux et internationaux. Mais aussi la télévision Française, et l’équipe de France de rugby. Photographe officiel de la plus grande salle de sport et spectacle de la côte d’azur …

 

Elle décide soudain d’aller vivre à la campagne. et pour retrouver le chemin de son travail de Photographe, de façon différente, elle va sculpter des corps de femmes qu’elle va photographier, jeux de lumière, de courbes et d’émotions. C’est la fusion de ces deux arts principaux.

 

Sophie ouvre alors, les portes de sa demeure, dans un atelier expo et crée ce concept unique qu’elle nome :

 

« PHOTOSCULPTURE ».

 

L’artiste nous invite à dérober au temps l’instant délicat de la fusion entre sculpture et photographie.

Les rondeurs se profilent en volume, et par un long travail de cadrage et de mise en scène ses statues sont immortalisées vivantes sur papier. Ainsi la sculpture entre dans le cadre et la photographie en sort pour devenir « photosculpture ».

Ces sculptures, incarnations même des courbes de la sensualité, sont cependant conçues tels des monuments d’architecture. Leurs silhouettes semblables à des corés de la Grèce archaïque sont dotées de ce que les corés n’ont pourtant pas : le déhanchement qui signe le début de la volupté.

Si elle sculpte, c’est toujours pour rejoindre le chemin de l’image et de son art et rendre uniques les photographies par une mise en scène composée comme une écriture.

L’image si douce et charnelle de la féminité lui donne la force du détail, ainsi sur certaines photographies le grain de la peau semble existant.. Elle danse et travaille avec la lumière, joue des nuances, des clairs, des obscurs… Alternant les heures de doutes et de joies intenses elle a appris une dizaine de métiers pour obtenir ce résultat, (photographie, reportage, informatique, sculpture, moulage, impression photographique, encadrement, travail du bois etc..).

 

 C’est ainsi qu’en toute humilité, Sophie vous invite à suivre le vol du papillon et vous laisser emporter par le vent de la féminité, de ce régal qu’est la contemplation de la femme.

 

 Centre d'art contemporain

Horaires

De mai à octobre,

ouvert les vendredi, samedi et dimanche

de 14 h à 18 h

 

sur rendez-vous les autres jours au :

 06 80 01 57 53

 

La programmation des soirées et des manifestations est en ligne plusieurs jours à l'avance

 

 

 

Carré d’Arts Croisés

Les Hautes Claires

Dautres

24150 Mauzac et Grand Castang

06 80 01 57 53

www.carredartscroises.com

contact@carredartscroises.com

 

 Retouvez-nous sur Facebook :

www.facebook.com/carredartscroises

Le monde est dangereux à vivre non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
Albert Einstein

1879-1955